mediCuba Europa

Projets Maladies transmissibles et infectieuses

Renforcement et développement du diagnostic microbiologique moléculaire à Cuba

Renforcement du diagnostic microbiologique en général et développement du diagnostic moléculaire en particulier.

Cuba possède les ressources humaines et les structures pour assurer le suivi et le contrôle des maladies infectieuses :

  • 1 laboratoire national de référence (LNR) à La Havane,
  • 16 centres provinciaux d’hygiène épidémiologique et microbiologique (CPHEM)
  • 1 système de transport des prélèvements biologiques.

Un système qui a fait ses preuves pendant de nombreuses années, mais qui rencontre des limites importantes avec l’apparition de nouvelles maladies infectieuses, l’émergence toujours plus fréquente d’autres déjà connues et qui semblaient éradiquées, et la résistance aux antimicrobiens.

Cuba a donc besoin de renforcer et de développer ses moyens de diagnostic afin de pouvoir identifier l’introduction d’un microorganisme déterminé et la croissance de sa circulation, ou encore l’apparition de germes plus virulents ou résistants aux antimicrobiens.

Tout cela pour que les autorités puissent donner l’alerte en temps réel, prendre les décisions et les mesures adéquates pour, d’une part, lutter contre les malades et guérir les patients gravement malades, et d’autre part, arrêter à temps la propagation d’infections, ou mieux encore, les contrôler et ainsi garantir la bonne santé de la population. Pour atteindre cet objectif, le projet prévoit :

  1. L’implémentation du diagnostic microbiologique moléculaire au niveau de trois CPHEM afin que ces examens et tests puissent être réalisés rapidement et sûrement dans tout le pays (est, centre, ouest).
  2. Le renforcement du diagnostic moléculaire dans le laboratoire national de référence (LNR) (parasitologie, bactériologie, bactériologie/mycologie et virologie) de l’IPK.
  3. Le renforcement des références microbiologiques dans le pays.
  4. La réorganisation du système de transport des prélèvements biologiques à travers le pays - décentralisation

Institution officielle : Ministère de la santé publique (MINSAP)

Partenaire exécutant : Instituto de Medicina Tropical « Pedro Kourí» (IPK)

Autres partenaires : Centres provinciaux d’hygiène épidémiologique et microbiologique (CHPEM) de La Havane, Villa Clara et Santiago de Cuba, Direction nationale d’épidémiologie.

Localisation : Le projet se développera dans trois centres provinciaux d’hygiène et épidémiologie (CPHEM), ceux de La Havane, Villa Clara et Santiago de Cuba, de même que dans le Laboratoire national de référence de l’IPK

Portée : nationale

Durée : Cinq ans (2017-2021)

Budget global : 2’762’084 CHF

Population cible : population cubaine et particulièrement celle des provinces participant au projet.